Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans ce blog je parlerai de politique mais aussi de tout ce que j'aime (littérature, musique, sports...). N'hésitez pas à laisser vos commentaires, à partager avec moi et les autres visiteurs de se site vos avis ! ! !

24 Jan

La télé gratuite en prison, FAUX !

Publié par Araveg

 

Si la télévision est payante à l’hôpital, elle n’est pas gratuite en prison. Au grand désarroi, d’ailleurs, des militants des droits des détenus qui expliquent qu’elle demeure un lien indispensable avec l’extérieur. Le tarif est actuellement de 14,15 € mensuel, comme en atteste un courrier envoyé à l’Observatoire international des prisons en août 2016.

Le prix comprend 6,42 € de location de matériel et 7,73 € de chaînes payantes (Canal +). Les 14,15 € correspondent au prix à débourser par poste (donc par cellule). Si une cellule est occupée par deux personnes détenues, la note sera divisée par deux, et ainsi de suite en fonction du nombre d’occupants de la cellule. Le cas des personnes détenues possédant leur propre téléviseur et ou celui de personnes ne souhaitant pas posséder le bouquet de chaînes payantes a aussi été abordé par la Direction de l’administration pénitentiaire. Cette dernière suggère donc que ceux qui ont leur propre télé ne paient que les chaînes payantes et que ceux qui ne souhaitent pas s’abonner à ces chaînes ne paient que la location du téléviseur.

Cette récente tarification fait suite à une très longue polémique sur l’harmonisation des prix. Introduite en 1985, la télévision en prison était l’objet de variation considérable des prix selon les établissements, de 4 à 40 euros mensuels. Soit un coût considérable dans certains cas pour les détenus.

En 2010, le ministère de la Justice, alors occupé par Michèle Alliot-Marie, avait annoncé après un audit que le prix de la location d’un téléviseur en détention serait désormais de 8 € par mois, quels que soient les établissements. Un montant correspondant au «prix coûtant». L’année suivante, une note prévoyait l’application de ce nouveau tarif au 1er janvier 2012, donnant une année de plus aux établissements en gestion délégués, qui se voyaient imposer pendant la période transitoire un plafond de 18 euros. Mais sur décision de la chancellerie début 2013, les établissements en gestion déléguée avaient finalement eu l’autorisation de conserver leur tarif plus longtemps.

En avril 2013, le député Jean-Jacques Urvoas avait remis le sujet sur la table lors d’une question à l’Assemblée nationale, dénonçant ce différentiel persistant de 10 euros entre les établissements de gestion publique (EGP), où la télévision était facturée 8 euros, et les établissements de gestion déléguée (EGD) où elle coûtait 18€.

Dans sa réponse (publiée un an et demi plus tard!), la garde des Sceaux expliquait avoir «engagé les services de l’administration pénitentiaire dans une démarche d’harmonisation des coûts de location des établissements en gestion privée, avec ceux pratiqués en gestion publique ce qui supposera l’harmonisation des prestations fournies à échéance des différents marchés concernés, dont la plupart en 2015 et 2016». D’où le prix unique de 14 euros. La télévision demeure en revanche gratuite dans les quartiers de mineurs.

Commenter cet article

Archives

À propos

Dans ce blog je parlerai de politique mais aussi de tout ce que j'aime (littérature, musique, sports...). N'hésitez pas à laisser vos commentaires, à partager avec moi et les autres visiteurs de se site vos avis ! ! !