Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans ce blog je parlerai de politique mais aussi de tout ce que j'aime (littérature, musique, sports...). N'hésitez pas à laisser vos commentaires, à partager avec moi et les autres visiteurs de se site vos avis ! ! !

17 Oct

17 octobre 1961 : nuit noire ou meurtres à Paris

Publié par Araveg

 

Aujourd’hui, il y a 57 ans mourraient presque une centaine de manifestants.
À l’appel du FLN, plusieurs dizaine de milliers d’immigrés algériens bravent le couvre feu et battent le pavé. Ils battent le pavé au son décidé et juste de qui sait qu’il marche pour la paix. Une paix dont l’État Français et son général ne veulent pas entendre parler, une paix qui porterait encore un coup, peut-être l’ultime, à l’hydre colonial.
Alors que le sang coule en Algérie, ses enfants qu’on a éloignés, saignent avec elle. La police chargera, la police républicaine, la police du Préfet Papon qui, de Pétain à de Gaulle, trouvera toujours homme pour qui exercer ses talents de sabre-peuple.

Il y a 57 ans l’État Français assassinait alors, assouvissant son appétit colonial. La bête n’est jamais repue, la bête n’a jamais perdu ses crocs et la bête n’oublie pas.
Alors, n’oublions pas non plus. N’oublions pas les dents de la bête mais surtout, n’oublions pas le courage de ces hommes et de ces femmes, de ces prolétaires immigrés, ceux dont le dos dût par deux fois plier l’échine. N’oublions pas la force, le courage et la détermination dont le peuple algérien a su faire preuve. N’oublions pas le son juste et décidé du pavé battu par les talons des justes.

Commenter cet article

Archives

À propos

Dans ce blog je parlerai de politique mais aussi de tout ce que j'aime (littérature, musique, sports...). N'hésitez pas à laisser vos commentaires, à partager avec moi et les autres visiteurs de se site vos avis ! ! !