Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans ce blog je parlerai de politique mais aussi de tout ce que j'aime (littérature, musique, sports...). N'hésitez pas à laisser vos commentaires, à partager avec moi et les autres visiteurs de se site vos avis ! ! !

02 Jan

INDIGNEZ-VOUS ! ! ! Monsieur Stéphane HESSEL ! ! !

Publié par Araveg

« 93 ans. La fin n'est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : le programme élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance ! » Quelle chance de pouvoir nous nourrir de l'expérience de ce grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora, co-rédacteur
- de la Déclaration universelle des Droits de l'homme de
1948, élevé à la dignité d'Ambassadeur de France et de Commandeur de
la Légion d'honneur !
Pour Stéphane Hessel, le « motif de base de la Résistance, c'était l'indignation. » Certes, les raisons de s'indigner dans le monde complexe d'aujourd'hui peuvent paraître moins nettes qu'au temps du nazisme. Mais « cherchez et vous trouverez » : l'écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l'état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au "toujours plus", à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu'aux acquis bradés de la Résistance - retraites, Sécurité sociale... Pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau : Attac, Amnesty, la Fédération internationale des Droits de l'homme... en sont la démonstration.
Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu'il appelle à une « insurrection pacifique ».

Homme juste de 93 ans et fervent défenseur des droits humains, et résistant depuis la première heure !
Fils d'Helen Grund et de l'écrivain allemand Franz Hessel, Stéphane Frédéric Hessel (né à Berlin le 20 octobre 1917) arrive en France bachelier, alors âgé de 15ans. Il est reçu en 1937 à l'École Normale Supérieure, une école préstigieuse, et est simultanément naturalisé français avant d'être mobilisé en 1939 à Saint-Maixent. De confession juive, sa famille est elle aussi touchée par la menace nazie et ses camps de la mort.
Résistant lors de la Seconde Guerre mondiale, Hessel rejoint le Général de Gaulle en 1941. Il est envoyé en mission en France par la DGSS à la fin du mois de mars 1944. Déporté à Buchenwald et à Dora, camp de concentration dépendant de Buchenwald, Hessel échappe à la pendaison à Dora et s'enfuit avec Forest Yeo-Thomas lors d'un transfert vers Bergen-Belsen en échangeant son identité avec Michel Boitel, mort du typhus. 
Par la suite il participera à la rédaction de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme de 1948.
En 1962, il crée l'AFTAM (Association de formation des travailleurs africains et malgaches) dont il devient président[4]. En 2008, l'AFTAM compte 22000lits d'hébergement. 
Stéphane Hessel demeure à plus de 90 ans, ambassadeur de France. Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. Il soutient, depuis sa création en 2001, le fonds associatif Non-Violence XXI.
Stéphane Hessel compte également parmi les membres fondateurs du Collegium international éthique, politique et scientifique.
Il a été élevé à la dignité de grand-officier de la Légion d'honneur (décret du 14 juillet 2006) et à la dignité de grand-croix de l'Ordre national du mérite (décret du 16 novembre 1999).
Stéphane Hessel a été membre de la Commission nationale consultative des droits de l'homme, ainsi que du Haut Conseil de la coopération internationale.
Le 21 février 2008, sur la place de la République à Paris, Stéphane Hessel dénonce le non respect de l'article 25 de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme par le Gouvernement français et lance un appel pour que le Gouvernement mette à disposition des fonds pour que tous les sans logis puissent obtenir un toit.
Le 10 décembre 2008, Hessel a reçu le Prix UNESCO/Bilbao pour la promotion d’une culture des droits de l’homme. Le 10 décembre est aussi la date du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.
En août 2006, Stéphane Hessel signe un appel contre les frappes israéliennes au Liban, paru dans «Libération» et «L'Humanité», à l'appel de l'UJFP (Union Juive Française pour la Paix).
Le 5 janvier 2009, Stéphane Hessel déclare à propos de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza: «En réalité, le mot qui s’applique - qui devrait s’appliquer - est celui de crime de guerre et même de crime contre l’humanité. Mais il faut prononcer ce mot avec précaution, surtout lorsqu’on est à Genève, le lieu où siège un haut commissaire pour les Droits de l’Homme, qui peut avoir là-dessus une opinion importante. Pour ma part, ayant été à Gaza, ayant vu les camps de réfugiés avec des milliers d’enfants, la façon dont ils sont bombardés m’apparaît comme un véritable crime contre l’humanité.»
Le 4 mars 2009, Stéphane Hessel est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine. Il préside la conférence de presse organisée à l’occasion de son lancement.

stephane-hessel2.jpg

indignez_vous-hessel_m.jpg


Commenter cet article

Archives

À propos

Dans ce blog je parlerai de politique mais aussi de tout ce que j'aime (littérature, musique, sports...). N'hésitez pas à laisser vos commentaires, à partager avec moi et les autres visiteurs de se site vos avis ! ! !